La Fin Du Cycle De La Suprématie Des USA

Comme citoyens du monde nous allons devoir travailler
très très fort pour empêcher à la haine de gagner.
– George Clooney, Honoré des Césars 2017

Être unis est possible … si chaque personne qui regarde ce
show prenait une minute pour joindre une personne avec
laquelle vous êtes en désaccord, une personne que vous
aimez, et avoir une conversation positive et aimable  …
– Jimmy Kimmel, Hôte des Oscars 2017

A propos des cycles de vie des empires dans l’histoire

En 1977, l’historien britannique Sir John Glubb a écrit un essai intitulé «Le destin des empires» dont les conclusions peuvent être résumées comme suit.
(A) Pendant trois millénaires, la vie d’un empire a été constamment d’une durée moyenne entre 240 et 250 ans, indépendamment des changements majeurs dans la vitesse de transport et la sophistication des armes.
(B) Tous les cycles des empires de l’histoire ont suivi un même processus en huit phases: (1) Déclenchement, (2) Conquête, (3) Commerce, (4) Richesse, (5) Intelligence, (6) Décadence, (7 ) Déclin et (8) Effondrement.
(C) Quelle que soit la force financière, le pouvoir politique et la connaissance des cycles historiques de vie, aucun leader d’un empire n’a jamais pu empêcher sa suprématie de s’effondrer.

À propos du cycle de vie de l’empire des États-Unis

Les États-Unis sont nés le 4 juillet 1776. Aujourd’hui, 241 ans plus tard, les États-Unis sont dans la huitième phase du cycle de vie de leur empire, que Sir Golub appelle l’effondrement. Cette phase de plus ou moins 21 ans phase a commencé en 2001 avec l’attaque des tours jumelles de NY et devrait durer jusqu’en environ 2022. Au cours des 100 dernières années, l’Establishment Américain qui avait le contrôle absolu du monde est maintenant en train de perdre du terrain. La City of London envisage de combler le vide créé, mais plus dans un mode multipolaire. L’élection récente de Donald Trump indique un renversement complet des précédentes politiques ratées, qui contient de la tactique mais pas de stratégie. La désorientation politique, le chaos social et la volatilité monétaire sont déjà là, annonçant une période difficile.

Ce qui suit pour les États-Unis et le monde

La mort humaine est inévitable indépendamment de la sagesse et de la connaissance de ce qui est arrivé aux morts précédents. In en est de même pour les empires qui naissent, se développent et vivent jusqu’à leur effondrement inexorable. Les modèles de vie et de mort des superpuissances se répèteront, que leurs leaders étudient ou pas les cycles de l’histoire passée. La vie cosmique est plus grande que la vie humaine. Les États-Unis ne renonceront pas à leur suprématie sans un combat militaire, politique, économique et religieux. Le prochain éclatement de la bulle financière peut être fatal et global. Les Etats-Unis-Unis gagneront la bataille contre le terrorisme, mais perdront la guerre pour la suprématie contre le reste du monde. Cela ne signifie que la fin de la suprématie américaine, mais pas la fin des Etats-Unis. Telle la Grande-Bretagne qui a continué d’exister après son effondrement en tant que superpuissance en 1950, il en sera de même les États-Unis.